Les élections provinciales du 14 octobre 2012

Seneffe, bureau de dépouillement 13 A. Ecole libre de Seneffe, Rue du Miroir à 7180 Seneffe. Le baptême de la version web

Désormais, elle fonctionne sur le web !
Exit la database Access offline des trois dépouillements précédents.
Maintenant, l’Urne Virtuelle est une application composée d’une interface PHP orienté objets qui accède à une BD MySql déployée sur un serveur LAMP.
Elle est capable de coordonner les opérations électorales à l’échelle d’un pays tout entier, tous scrutins et circonscriptions réunis.

L’Urne Virtuelle combine le faible coût du vote papier et les avantages du vote électronique.
Totalement fiable, elle permet d’éviter l’ordinateur dans les isoloirs.

Cliquez sur chaque image pour la voir en taille réelle.

D’une simplicité extrême, le bureau est une longue table sur laquelle les bulletins glissent séquentiellement, de gauche à droite.
Chaque bulletin n’est manipulé qu’une seule fois.

Voici le premier bureau de vote.

Le président de bureau de vote nous dépose son urne.

Les bulletins glissent du tas d’entrée au tas de sortie en passant par le numéroteur et le lecteur.

Sous l’œil vigilant des trois témoins, qui le comparent à l’écran.
Chaque bulletin est manipulé et surveillé par l’ensemble du bureau.

Une interface claire permet un encodage rapide.
  • Les bulletins en case de tête, blancs et nuls sont encodé d’un clic sur une case verte.
  • Pour les voix de préférence, la liste des candidats est disponible d’un clic sur son parti.
Un bureau propre et dégagé, une ambiance de travail agréable.
Rien à voir avec le déballage de bulletins dans lequel patauge un bureau manuel.
Une équipe réduite travaille, les autres regardent. Nous permuterons périodiquement les rôles.
Les bulletins défilent, le travail avance.

La table de dépliage

A l’avant-plan, à droite, elle nous a fait gagner un temps précieux:

Deux équipes travaillent en parallèle:

  • Pendant qu’une équipe extrait les bulletins de l’urne, les déplie et les empile
  • Une autre les encode sans perdre de temps
L’Urne Virtuelle II est si simple, qu’un assesseur volontaire l’a spontanément utilisée, sans explication, ni formation préalable.

Chacun joue son rôle :
Pendant qu’un assesseur lit et dicte à un autre qui encode, le témoin surveille la lecture et l’encodage.

Une vue d’ensemble du cadre de travail.
Cliquez sur chaque image pour la voir en plein écran.

Une autre vue d’ensemble du cadre de travail propre et agréable.
En bas à gauche, les tas de bulletins éparpillés du bureau voisin.

Notre travail arrive à sa fin.
Nos voisins ne sont par contre pas prêts de rédiger leur PV de dépouillement.

Terminé !
On vient d’encoder le dernier bulletin. La table est vide.

  • Premier bulletin encodé à 14:32
  • Dernier bulletin encodé à 17:10

1.806 bulletins encodés en 2 heures 38 !
Un bulletin toutes les 5.24 secondes en moyenne.

L’encodage était d’autant plus rapide qu’il n’y avait que cinq candidats effectifs, et aucun suppléant.

Un clic sur le lien Dépouiller, et les résultats apparaissent immédiatement.
MySql est autrement plus puissant que le moteur MS-Jet d’Access.
Normal pour une application qui doit fonctionner en ligne et servir simultanément des milliers d’utilisateurs à travers tout le pays.
Il n’y a donc pas lieu de craindre la montée en charge.

L’ancienne Urne Virtuelle fonctionnait sous Access, sur un PC portable cadencé à 600 Mhz.
Elle mettait une minute et demi pour dépouiller environ 1.800 bulletins.

Ici, pour en dépouiller autant, avec un processeur Intel Celeron 220 cadencé à 1.2 Ghz,
les résultats apparaissent en un temps tellement bref qu’il n’est humainement pas perceptible.

Résultats que nous avons du recopier manuellement sur notre PV. Ce qui ne sera à l’avenir plus nécessaire, car l’Urne Virtuelle dispose de deux options de dépouillement:

  1. Mon bureau de dépouillement
  2. Circonscription complète, tous bureaux confondus, sur serveur central.

La seconde option informe le pouvoir central, en direct, des résultats des élections.

Technologies utilisées

Ce qui reste à faire

Homologuer

Tout logiciel électoral doit être homologué par un bureau agréé par la loi.

Sécuriser

L’Urne Virtuelle doit encore être sécurisée en HTTPS, avec authentification forte, comme un homebanking, avant de fonctionner en situation réelle sur Internet.

L’objectif de ce 14 octobre était de prouver, en situation réelle, que les algorithmes du logiciel sont parfaitement au point. Il est atteint.
Une version d’essai est disponible ici Ce lien peut être brisé pour une question de confidentialité.