Les ombres

Représenter les trois astres à l’échelle sur un seul graphe était impossible.
Avec 150 millions de kilomètres entre la Terre et le Soleil, la Terre aurait fait moins d’un pixel.
La Lune le quart de la Terre.

Il a donc fallu comprimer fortement le graphe horizontalement.
L’angle du plan de l’orbite lunaire est donc beaucoup plus incliné sur votre écran que dans la réalité.

La Terre et la Lune projettent toutes deux une ombre cônique derrière elles.
Si la Lune était en permanence dans le plan de l’écliptique, son ombre atteindrait la Terre à chaque nouvelle lune.
La Lune passerait dans l’ombre de la Terre à chaque pleine lune.

Cependant, le plan orbital lunaire est incliné de 5,5° sur l’écliptique.
La ligne des nœuds en est la charnière.

Le cône d’ombre de Vénus, incapable de nous atteindre, n’est pas représenté.

La ligne Nouvelle - Pleine représente l’élévation au nœud, c’est à dire la hauteur de la Lune sur ou sous l’écliptique.
Lorsque la Lune franchit le plan de l’écliptique, aux nœuds ascendant et descendant, cette variable vaut zéro.

Cette variable n’a de sens que lors des nouvelles et pleines lunes. Elle détermine s’il y a ou non éclipse.

Pour percevoir le déplacement de la Lune dans les trois dimensions, vous avez besoin de lunettes-filtres stéréoscopiques bicolores.

Elles vous permettront de percevoir le déplacement de la Lune et de Vénus selon l’axe Z dirigé vers vous.

Conseil :

Pour passer successivement d’une pleine lune à la suivante : CTRL-P
Pour passer successivement d’une nouvelle lune à la suivante : CTRL-N
Veillez à mettre au préalable le curseur dans l’applet.

Il existe également une autre technologie de vision en relief : Les lunettes polarisées
Ces lunettes nécessitent un matériel de projection spécial (hardware)
Les lunettes bicolores sont la seule technologie d’imagerie en relief utilisable sur un écran ordinaire.

Voici une image en relief :