Les graphes

Le Simulateur Astronomique présente plusieurs graphes.

Tous les graphes sont simultanés.

Ils représentent tous un aspect de la réalité à l’instant affiché en haut à gauche.
Chaque graphe offre donc une perspective différente sur un instant identique.

La face visible

Votre navigateur ne supporte pas les canvas.

C’est la Lune telle que vous pourriez la voir dans le ciel.

Les forces de marées, que la Terre exerce sur la Lune, sont tellement puissantes qu’elles ont fini par arrêter la rotation de la Lune face à la Terre.
Elle nous présente donc toujours la même face.

La limite entre la face visible et la face cachée s’appelle le limbe.
Il s’agit de tous les points de la Lune où la Terre est à l’horizon.

La limite entre la face éclairée et la face nocturne s’appelle le terminateur.
Il s’agit de tous les points de la Lune où le Soleil est à l’horizon.
Du fait de la rotation de la Lune face au Soleil, il y a le terminateur du matin et le terminateur du soir.
Pendant la phase croissante, nous voyons le terminateur du .
Les deux terminateurs se rejoignent aux pôles.

L’orbite lunaire est une ellipse dont la Terre occupe un des foyers.
Ce qui signifie que la Lune s’éloigne et se rapproche périodiquement de la Terre.

Le simulateur modélise cette proximité du périgée par une variation du diamètre apparent de la Lune.
Dans la réalité cette variation atteint quelques pour cent.
Le simulateur l’exagère à des fins pédagogiques.

- - -

Les plus perspicaces d’entre vous auront remarqué qu’il ne s’agit pas de la photo de la pleine lune,
mais du montage de deux quartiers accolés, dont l’éclairage rasant fait ressortir le relief des cratères du milieu.

La face cachée

La face cachée

La face cachée de la Lune est complémentaire de la face visible.
Puisque la Lune est une sphère, il y en a toujours une moitié au soleil, l’autre dans la nuit.

Deux observations:

  1. Il n’y a pas de lumière cendrée sur la face cachée, puisque la Terre n’y est pas visible. La nuit y est totalement noire.
  2. Le diamètre apparent de la face cachée ne varie pas, puisque celle-ci est supposée être observée depuis un point imaginaire dans l’espace, et non depuis la Terre dont la distance à la Lune varie.
    Le périgée ne joue ici aucun rôle.

A l’abri des perturbations radioélectriques de la Terre, la face cachée de la Lune est l’endroit idéal pour l’installation d’un radiotéléscope.

Le terminateur est la limite entre le jour et la nuit. (Soleil à l’horizon)
Le limbe est la limite entre la face visible et la face cachée. (Terre à l’horizon)

La face éclairée

La face éclairée

La Lune, comme tout autre astre, est une sphère exposée au Soleil.
La moitié de sa surface est éclairée, l’autre est plongée dans la nuit.
Ce graphe montre la face éclairée de la Lune, qui est en blanc sur le graphe ci-dessous (orbite lunaire).
Contrairement aux deux précédents, c’est le terminateur qui est fixe et le limbe qui est mobile.

La mer de Moscou est la seule grande mer de la face cachée, bien visible ci-contre, dans l’hémisphère nord.

On voit bien les mers de Smith et Marginale à gauche.
Situées dans la zone des librations, elles sont à la limite entre la face cachée et la face visible.

Les mers des crises et de la fécondité apparaissent à gauche.

Ce graphe offre une vue globale de la Lune, sans face visible ni face cachée.
Elle y apparaît clairement comme une sphère, alors que nous la voyons encore trop souvent comme un disque plat.

La face éclairée et les zéniths nécessitent une collection d’images à acquérir :

Ces deux graphes ne sont donc pas disponibles immédiatement.
Pendant le chargement, leur item, grisé, affiche le décompte des images restant à charger.
Un thread les charge en arrière-plan. Sa vitesse dépend aussi de votre bande passante.
Les autres graphes, par contre, sont immédiatement disponibles.

Entraide

Je souhaite remplacer les images actuelles, par une nouvelle séquence d’images extraites de la vidéo du Lunar Reconnaissance Orbiter, de bien meilleure définition.
Les logiciels dont je dispose n’extraient que quelques images, à cause de l’interpolation.

Les images actuelles :

Quelqu’un pourrait-il transformer la vidéo du LRO en une séquence d’au moins 360 images, et me les transmettre ?
Merci.