Le calendrier lunaire

La nature nous donne trois unités de mesure du temps, qui n’ont aucun rapport entre elles :

  1. Le jour
  2. La lunaison
  3. L’année

La conception d’un calendrier consiste à compter le nombre de petites unités (jours, lunaisons) dans une plus grande (lunaison, année.
Un premier exemple est l’âge de la Lune que le simulateur exprime en heures en haut de sa fenêtre.
L’âge de la Lune est le temps écoulé depuis la nouvelle Lune
.

Car l’astronomie n’est pas seulement une discipline scientifique. Elle comporte également un important volet culturel.

Concevoir un calendrier est un exercice intellectuel particulièrement difficile.
De nombreux calendriers se sont succédés dans l’histoire.
Certains furent des échecs, ou subirent des corrections aléatoires.

Notre calendrier grégorien ne tient compte que du jour et de l’année, synchronisés par l’intercalation d’un jour bissextile tous les quatre ans environ.
(Sauf les années de siècles, non bissextiles, sauf les années de siècles divisibles par 400, bissextiles.)

La Lune y a laissé quelques influences :

Exemple concret

Le calendrier hégirien, au contraire, ne tient compte que de la seule Lune.
Il donne un nom à chaque lunaison, selon un cycle de douze, sans lunaison épagomène.
Exactement comme nous donnons un nom aux jours, selon un cycle de sept [lundi, mardi, …, dimanche]

Le cycle complet de douze lunaisons dure onze jours de moins qu’une année tropique.
Il en résulte donc un lent glissement des mois lunaires, d’année en année.
La plus connue des douze lunaisons est la neuvième : Ramadan.

Le calendrier hégirien est donc un calendrier lunaire au sens strict.

Actuellement, il ne joue plus aucun rôle dans la vie civile (loyers, salaires, pensions, …)
Il ne sert qu’à régler les fêtes et le folklore.

Analogie avec la semaine

La comparaison entre le calendrier hégirien et la semaine est évidente :

Initialisation

L’Hégire du 16 juillet 622 en est le point de départ.

En introduisant 06220716 dans le champ date, puis en demandant le calendrier lunaire dans le menu Date, on constate que l’Hégire a lieu peu après la nouvelle Lune.
La première lunaison du calendrier hégirien s’appelle Mouharram.

C’est bien le 16 et non le 19 juillet 622 qu’il faut demander.
Car avant la correction grégorienne, le GregorianCalendar de Java applique le calendrier julien.

Attention de ne pas confondre les deux définitions de l’année :

Puisque le calendrier lunaire hégirien est en 1433 lorsque le calendrier grégorien est en 2012,
on serait tenté de situer l’hégire en 2012 - 1433 = 579.
Ce calcul n’a aucun sens. Il amalgame deux cycles différents.

La lune bleue

Chaque phase lunaire revient donc en principe douze fois par an.
Cependant, du fait que le cycle de douze lunaisons dure onze jours de moins que l’année, il se fait que, durant les onze derniers jours de l’année, une phase ré-apparaît une treizième fois.

Si cette phase est une pleine lune, cette treizième pleine lune de l’année est qualifiée de bleue.

Affichage

Pour afficher le calendrier lunaire hégirien, il faut en cocher l’option dans le menu Date.
Pour que le calendrier lunaire hégirien apparaisse dans le Panorama, il ne faut pas avoir fixé Mars.
Car en fixant Mars, le système lunaire disparaît.

Pour afficher ou occulter rapidement le calendrier lunaire, sans dérouler le menu,
il suffit de cliquer dans la zone noire à gauche du Panorama, lorsqu’il est maximisé.

Cette zone de 20 % de la largeur de l’applet ne bascule pas le graphe en mode maximisé ou en 4 graphes, mais affiche ou masque le calendrier lunaire hégirien.
Ceci vaut également pour le graphe des saisons.

Terminologie

Le mois lunaire commence à la Nouvelle Lune.

Si la Lune est couchée, on observera le croissant, et changera de mois, le lendemain.
Tout le monde ne change donc pas de mois lunaire le même jour.

Dans le Simulateur, le changement de mois a lieu exactement lors de l’alignement.
En témoigne l’aiguille d’alignement blanche Terre - Soleil. Le Simulateur est donc en avance d’un ou deux jours sur le calendrier lunaire hégirien réel.

Le phénomène des battements

Le battement est une onde qui résulte de deux ondes de fréquences voisines.
Ce phénomène est bien connu des accordeurs de piano.

L’animation du graphe des Saisons révèle le lent glissement annuel du calendrier lunaire hégirien.
Le cycle annuel et le cycle lunaire du calendrier hégirien ne diffèrent que de onze jours.
Il faut 33 ans pour qu’ils reviennent en phase, c’est à dire pour qu’un mois lunaire fasse le tour des quatre saisons.

Car les onze jours de décalage sont 1/33° de l’année.