Historique

L’histoire du Simulateur Astronomique

Le Simulateur Astronomique en est déjà à sa troisième édition.

Première version en Quick Basic 4.5

Commencée en 1991
Logiciel offline, qu’une 💾 permettait d’installer sur toute machine MS-DOS
Manipulation exclusive au clavier. Pas de souris. Graphes en basse résolution
Les éphémérides sont calculées au jour près.

Conférence aux Facultés

Conférence privée, 21/10/2005

Seconde version en applet Java ☕

Commencée en 2011
Une applet Java, enfermée dans une page web.
Le graphisme est déjà plus poussé.
Les éphémérides sont calculées à la seconde près.

Le Simulateur Astronomique fait ses premiers pas sur le web.
Son exécution reste tributaire de l’installation d’une machine virtuelle Java sur chaque poste utilisateur.
Les animations y sont déjà plus fluides.

Cependant, l’applet Java ne fonctionne que sur les ordinateurs de bureau.
Les smartphones Android, I-Phones et tablettes ne l’exécutent pas.

Troisième version en HTML 5

Commencée en juillet 2019
HTML 5 a évincé les OLE du web, dont Flash, Silverlight et les applets Java, que les navigateurs n’exécutent plus.

Maintenant, le Simulateur Astronomique fonctionne vraiment partout: PC Windows, Mac, Linux, smartphones Android ou I-phones, tablettes.
Et sur tout navigateur : Firefox, Chrome, Opera, Safari, Edge, …
Interface responsive en Flex. Media queries, viewports. Jamais d’ascenseur horizontal.

Sans plugin, aucune installation préalable. Un simple clic sur un lien suffit pour s’en servir.

Logiciel pédagogique

Le Simulateur Astronomique est proposé par la Communauté Française parmi la liste des logiciels didactiques.

🎓 Soutenez la diffusion du savoir par Internet

Personnellement, j’adhère à la philosophie du logiciel libre, qui pratique le partage universel du savoir, sans frein financier,
en proposant gratuitement, à tout internaute, des logiciels de qualité.

J’estime que toute personne, détentrice d’un savoir scientifique, a le devoir moral de le partager sur le web, afin de permettre à l’humanité de s’améliorer en apprenant.
Sans en monnayer l’usage, car le profit ainsi généré serait inférieur à la valeur du savoir non-diffusé, puisque les logiciels sont des biens à consommation non-rivale.
Un utilisateur de plus n’impose aucun effort supplémentaire au producteur. Il est donc une création de richesse nette.

Ouvrez une école, vous fermerez une prison.
Victor Hugo

Les universités ont fait évoluer l’arpanet militaire initial en internet 🖧, pour permettre aux chercheurs de s’échanger les résultats de leurs travaux.
Un objectif que le Simulateur Astronomique approuve, reprend et poursuit.

L’astronomie est une passion que le web et HTML 5 permettent de partager avec le monde entier, et d’expliquer à la jeune génération 🎒.
Gratuitement, comme Wikipédia, pour ne pas en freiner la diffusion.

Sa rédaction est le fruit de centaines d’heures passionnantes, de recherches et de travaux, que chaque utilisateur est libre de soutenir par un don, même modeste, sur

IBAN : BE22 0004 1032 4447
BIC : BPOTBEB1

🏫 Afin de soutenir la diffusion du savoir scientifique à la nouvelle génération.

Si seulement la diffusion de contenus instructifs, sur le web, pouvait générer ne fût-ce que le centième de ce qu’empochent les 🥳 qui y racontent des c🎉nneries…